Linkage

null

 Le Descriptif

 

 Auteur : Uso Kurata

 

 Année de parution :  2009

 

 Genre : premier  amour  ordinaire et  hors du  commun

 

 Nombre de pages :  187

 

 Forme : recueil de  6  oneshots

 

 Team US :

 Dynasty Scans

 

 Les amorces

 

 - Pierce (idem en  V.O) :  Ayabuki se  retrouve  transférée dans la  classe de Kaori après  10 ans de séparation et  un malentendu  à  propos d'une boucle  d'oreille qui n'a jamais  été clarifié. Mais  le  malentendu est-il bien  le même pour chacune d'elle ?

 

 - Present (idem en V.O) : Le look et l'attitude de Keiko lui valent  l'inimitié de ses camarades de classe. Seule Haruka, qui a  perdu la vue peu avant son entrée au lycée, l'apprécie pour ce  qu'elle est. Le jour où Haruka décide de se faire opérer, Keiko  commence à craindre qu'elle ne revienne sur sa confession...

 

- Kakera (Fragments) : Yuka, consciente que les sentiments qui l'unissent à sa soeur vont les conduire vers bien des soucis, décide de tout faire pour l'éloigner d'elle. Mais Rika ne l'entend pas de cette oreille...

 

- Kusari wa mô iranai (Plus besoin de chaînes) : Tout irait pour le mieux dans le meilleur des mondes si Yoshino ne jouait pas les mères poules avec Aoi sa subordonnée très tête en l'air et accessoirement petite amie. Un beau jour, une directive réclame l'amélioration des résultats d'Aoi sous peine de renvoi...

 

- Linkage (idem en V.O) : Rica, docteur réputé en robotique, se lance dans le délicat projet de création d'un androïde capable de ressentir les émotions. "ELDER", qu'elle met un point d'honneur à traiter en être humain, ne cesse de progresser jusqu'à dépasser ses prévisions...

 

- Kikoeru Suzunone (J'entends le son des cloches) : Les fêtes de Noël sont un supplice pour Tomoko, apprentie flûtiste discrète et solitaire, d'autant plus cette année avec la présence d'Okamoto-san qui s'amuse à tourner le couteau dans la plaie. Mais sont-ce bien là les réelles motivations de cette spectatrice exubérante ?

 

 

Le score

 

Scénario : 3/10 (soyons francs, c'est du déjà vu. C'est le traitement qui est original) 5/10 (pour Linkage)


Personnages : 6/10 (gros potentiel qui n'a été qu'à moitié exploité. En 30 pages, c'est inévitable) 3/10 (pour Pierce)


Mise en scène : 7/10 (pas mal de variété dans les cadrages)


Design : 7/10 (maîtrisé, de jolies expressions. Les mains sont particulièrement réussies)


Humour : 5/10 (rendons hommage aux personnages secondaires) 1/10 (pour Kusari wa mô iranai)


Yuri : 10/10 (pour Kakera et Linkage, parce qu'il ne fait aucun doute que la relation va perdurer) 8/10 (pour les autres)

 

Le mot du traducteur

 

Des adultes (qui ressemblent à des adultes !) dans un univers où la gamine en uniforme est reine, des sujets généralement racoleurs traités de façon intelligente, pour un coup d'essai, c'est un coup de maître ! Alors oui, il y a des histoires de collégiennes/lycéennes dramatico-gentillettes mais n'oublions pas que le monsieur (je suppose que c'en est un) est pré-publié dans un magazine estampillé "yuri" et qu'il y a des quotas à respecter. Mais là encore, il s'en tire honorablement quand d'autres se contentent de médiocrité. Le seul bémol : Kakera et Linkage méritaient leur propre manga.

 

Liens

 

Pierce : MU - MF

Present : MU - MF

Kakera : MU - MF

Kusari wa mô iranai : MU - MF

Linkage : MU - MF

Kikoeru Suzunone : MU - MF

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :